Nous avons choisi de faire l’instruction en famille (ou école à la maison) avec notre fils, je t’explique pourquoi.

Dans les grandes lignes, voici ce qui me dérange dans le système scolaire actuel :

– les tests (le nombre, le sens, etc.)

– l‘inclusion à tout prix (qui n‘est pas toujours bénéfique pour l‘enfant, l‘enseignant, la classe)

– la pression de la performance

– le manque de moyens financiers

– le rythme imposé qui ne respecte pas toujours celui des enfants

Ce dernier point est celui qui me touche le plus et résume un peu tous les autres.

Je m’explique : depuis sa naissance, notre fils grandit à son rythme, sans que nous ne lui mettions la pression pour qu‘il acquiert telle ou telle compétence au “bon“ moment (selon la théorie, les croyances, les médecins, etc.)

Nous lui proposons des activités, des actions, des stimulations que nous considérons comme adaptées à son âge. À aucun moment nous le forçons à faire certaines choses car “à son âge il doit savoir le faire”.

Alors que lorsqu’un enfant commence l’école, il doit “rentrer dans les rangs”, acquérir les notions au moment où elles sont enseignées, les maîtriser au moment du test et si ce n’est pas le cas, il recevra une mauvaise note et n’aura pas le temps d’assimiler et de comprendre car il faudra passer au thème suivant.

Bien sûr que l’enseignant-e, l’école, ne peut pas s’adapter au rythme de chaque enfant, individualiser l’enseignement, etc.

Mais pour moi, l’écart entre les premières années de vie d’un enfant où il grandit à son rythme et l’entrée à l’école avec un rythme effréné est trop brutal.

À l’inverse, il arrive qu’un enfant soit intéressé par certains sujets, certains apprentissages et comme ce n’est pas “au programme” ou pas le bon moment, il ne peut pas “assouvir” cette intérêt, cette curiosité.

Un autre point qui me tient énormément à coeur est l‘estime de soi et la confiance.

J‘estime que pour acquérir une bonne estime de soi, il faut grandir dans un lieu sécure, bienveillant et aimant.

C‘est ce que nous souhaitons et que nous essayons d‘offrir à notre fils au sein de notre famille. Dans le contexte de l‘école actuel, je trouve que ceci n‘est malheureusement pas assez présent.

Le contexte des classes empêche trop souvent aux professionnel-les de prendre le temps, créer un lieu sécure, une ambiance d‘apprentissage sereine, etc.

Ce n‘est que mon avis et je ne suis pas en train de dire que je souhaite protéger mon fils de tout, le garder dans une bulle, etc.

J‘estime simplement que si je peux lui offrir ce fameux milieu quelques années de plus, pourquoi l‘en priver ?

Si nous pouvons “préserver“ notre fils 10% de sa vie (= env. 10 ans), le préparer en lui donnant les outils nécessaires pour se construire une confiance en lui solide, une estime de lui et de ses valeurs robuste, nous allons le faire 🙂

Autant lui donner les bons outils avant de se “jeter dans la cage aux lions“ !

Julie

Partage ton expérience avec nous !

10 + 13 =