Juste après avoir accouché, dans les premiers instants de ta rencontre avec ton enfant, tu devras encore accoucher de ton placenta. On appelle cette étape de l’accouchement : la délivrance.

Depuis que les femmes accouchent en hôpital, il a été pris comme habitude de jeter le placenta dans la poubelle des déchets organiques et basta !

Mais en fait, il existe une multitude de choses que tu peux faire, si tu souhaites récupérer ton placenta et le ramener à la maison. Prends le temps de réfléchir à ce que tu souhaites, indique le dans ton projet de naissance et informe les professionnel-le-s qui t’accompagnent. Personne ne peut te refuser de récupérer ton placenta, après tout il t’appartient !

Voici une liste non-exhaustive des différentes utilisations possibles de ton placenta :

  • Déshydratation et encapsulation sous forme de gélules (à consommer durant ton post-partum)
  • Empruntes placentaires (réaliser une oeuvre d’art à partir de ton placenta)
  • Membranes déshydratées
  • Baume de placenta au beurre de karité
  • Teinture-mère de placenta (très longue conservation, peut donc être utile durant sa propre ménopause)
  • Chocolat à base de poudre de placenta
  • Talisman ou bijou de placenta déshydraté
  • Placenta Blessing (rituel, mise en terre, etc.)
  • Le consommer cru durant les premiers jours de ton post-partum (en smoothie ou en gélule par exemple)

En consommant ton placenta, tu peux aider à :

  • augmenter de la production du lait maternel
  • réduire les risques de dépression post-partum ou baby-blues
  • reconstituer des nutriments essentiels (fer, vitamines B6, acides aminés et gras essentiels)
  • réduire les lochies après l’accouchement
  • aider l’utérus à retrouver sa taille initiale
  • réguler tes hormones en apportant des hormones essentielles en post-partum
  • regagner de l’énergie
  • réduire une carence en fer

Après la délivrance, si tu émets le souhait de récupérer ton placenta, il doit être mis au frais au plus vite par l’équipe des sages-femmes (max dans les 3h qui suivent). Il faut contacter dans les 8h qui suivent l’accouchement le-la sage-femme ou le-la doula chois-e au préalable afin de l’avertir de ton accouchement et organiser la récupération de ton placenta. Les transformations que tu auras choisies te seront livrées entre 3 et 6 jours après.

Les contres-indications à la transformation placentaire sont :

  • mauvaise conservation après la délivrance
  • infection du liquide amniotique
  • HIV / Hépatite
  • prise de certains médicaments
  • placenta devant être envoyé en laboratoire pour examens
  • problème durant la naissance, rendant la récupération impossible
  • consommation de drogue/tabagisme important

Dans la nature, 98% des mammifères consomment directement leur placenta après avoir donné naissance à leurs petits. Cette pratique subsiste également dans de nombreuses cultures ancestrales mais s’est totalement perdue dans notre société occidentale avec la médicalisation des accouchements. Pourquoi ne pas revenir à nos racines et à nos anciennes façons de faire ?

Cependant, sens-toi également libre de t’en débarrasser si c’est ce qui te convient le mieux. L’important est de savoir ce qui existe et de décider en connaissance de cause. On ne le dira jamais assez mais LE SAVOIR C’EST LE POUVOIR !

 

Informations tirées du site doula-haptonomie.ch et linstantmaternel.ch dont la créatrice Nathalie est doula et spécialiste en transformation placentaire

Yasmine

Partage ton expérience avec nous !

13 + 13 =